Skip to Content

MUSES & STYLISTES

ELLE NOUS INSPIRE : SAMAR!

samedi, décembre 2nd, 2017

Vendredi après-midi, nous avons bravé le froid pour aller à la rencontre de Samar du blog Une Libanaise à Paris à l’occasion de son pop-up à l’hôtel Pigalle où elle présentait pour la première fois sa marque :

 Das.mot !

Quelques quartiers de clémentines et deux cafés blancs à la fleur d’oranger plus tard, voici son interview entre la mode et l’entreprenariat, la coiffure et Paris !

 

Bonjour Samar, alors déjà, Das.mot qu’est-ce que ça veut dire ?

Alors Das.mot c’est un croisement entre “das” qui est un pronom impersonnel allemand et “mot” en français. L’idée était de créer une marque qui célèbre les mots et l’impertinence de la langue française, et que chacun puisse se les réinterpréter comme il le souhaite.

La volonté derrière Das.mot c’était de créer des basiques indémodables, pour toutes les saisons, unisexes, que l’on peut partager avec son mec, sa soeur, ses copines … l’idée d’une mode décomplexée et pas snob. Toutes les créations sont en coton bio, tout est brodé à Paris et assemblé en banlieue parisienne.

Tu as fait une super communication autour de ta marque avec la Das.mot family, est-ce que tu peux nous en parler ?

Oui alors l’idée est simple: j’ai fait appel à mes amis et à mes proches que l’on a shootés à l’argentique et sans aucune retouche. Evidemment il y a des gens connus de la mode comme Caroline de Maigret par exemple, mais il y a aussi mon esthéticienne qui m’épile au miel : et pour moi elles sont toutes les deux aussi inspirantes et canons.

J’en ai un peu marre de cette mode snob qui te juge selon ton nombre de followers, l’important c’est l’engagement, que les gens te suivent pour ce que tu es même avec 300 followers, c’était donc important pour moi de montrer que peut importe ton métier ou ton origine sociale tu peut faire partie de cette Das.mot family.

On voit beaucoup de bloggueuses qui prennent un tournant dans leur carrière en lançant des marques, ouvrant des lieux, est-ce pour toi Das.mot marque la fin de ton blog Une Libanaise à Paris ?

Pas du tout, c’est vrai que j’ai mis un peu entre parenthèse le blog depuis avril avec la création de ma marque, mais en janvier après les fêtes je vais me remettre à écrire, j’en ai toujours envie.

Mais Das.mot ce n’est pas juste un clin d’oeil de fin d’année, ce n’est pas pour m’amuser, j’ai de grandes ambitions pour cette marque. J’avais envie de me diversifier, de faire autre chose qu’apporter mon image aux marques, de créer l’identité de ma marque du début à la fin.

Les marques me payent pour mon image et ma créativité sur le blog, si elles sont prêtes à le faire, ça voulait bien dire que je devais être capable de le faire à mon compte et de A à Z.

Quand on écoute l’histoire de Das.mot, on a l’impression que ça a finalement été assez facile ?

Non pas du tout, c’est vraiment compliqué ! J’en parle simplement une fois que c’est passé mais il faut avoir les épaules solides, être très patiente et ne pas se décourager.

Mais c’est vrai que j’ai la chance d’avoir une communauté qui me suis depuis bientôt huit ans avec le blog ce qui fait que 75% de mes ventes viennent d’instagram.

Parlons maintenant un peu coiffure … C’est quoi la coupe dont tu rêves mais que tu n’oserais jamais faire ?

Une couleur complètement délirante rose ou violet ou doré, ça serait génial !
J’ai déjà eu la frange très courte, une coupe à la garçonne, les cheveux très longs mais jamais de couleur extravagante.

Ta pire erreur coiffure ?

Une espèce de coloration burgundy que j’avais acheté en cachette et qui m’a laissé des reflets douteux pendant des semaines !  

Une coupe iconique selon toi ?

La frange courte d’Audrey Hepburn : sublime !

Ta prochaine coupe ?

Juste raccourcir ma frange comme je le fais tous les mois chez Delphine Courteille.

Tu es né au Liban, tu as grandi en Afrique mais tu habites à Paris depuis une dizaine d’années maintenant, quels sont donc tes endroits préférés ?

J’adore le Café de Flore même si c’est un truc de touriste, je m’en fiche, mais par contre je me mets à l’étage pour être tranquille !

En terme de quartier, j’adore Pigalle, le VIIième arrondissement : je suis une fille très rive droite, j’aime le Ritz et le bar Hemingway, les puces de Saint Ouen … Franchement, j’aime tout à paris même le temps gris, je me dis souvent : que serait Paris sans son ciel gris ? Même quand il pleut c’est tellement beau ! J’aime même les garçons de café : j’adore qu’ils soient désagréables et de me dire que je ne suis pas la seule à  passer une mauvaise journée.

Retrouvez Samar sur son blog : http://unelibanaiseaparis.com

Et sa marque Das.mot sur son site: https://www.dasmot.com

Sur instagram @ulap @das.mot et retrouvez son pop-up store à l’hôtel Pigalle jusqu’au 6 décembre !

 

↓

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close